RANDO La Turbie - Trophée d'Auguste - Tête de Chien

CAP des Baous activités


En ce samedi 5 mai et par un temps estival, une vingtaine de rando/baladeurs en pleine forme emmenés par les fringants « Gérard et sa sciatique » et « Richard et sa minerve » sont partis sur les traces de l’Empereur Octave Auguste à La Turbie.


La balade commença par une visite de l’ancien bourg fortifié (« Castri Torbia ») du 12éme siècle des Comtes de Provence avec ses ruelles typiques, sa chapelle St Jean des « Gonfaloni » (pénitents blancs) et sa merveilleuse église baroque St Michel (classée en 1938) recélant quelques superbes toiles de Brea, Ribera et Van Loo… On comprend mieux pourquoi ce si beau village fait partie des routes du Baroque et des Bréa et du temps des romains de la fameuse Via Julia Augusta…


Après cette mise en bouche, c’est bel et bien le circuit de la Tête de Chien par la piste de la Pinède et le sentier menant au Fort du CNET qui nous laissa « bouche bée » par son balcon incomparable et époustouflant sur « Monoïkos » (Monaco des phéniciens).

La pause pique-nique au sommet de la Tête de Chien (déformation de« Testa de camp » en Occitan) et au pied du Fort Masséna(1883) occupé après guerre par la Poste et Orange pour en faire un Centre National d’Etude en Télécommunication(CNET) fut très appréciée et aérienne…


L’après midi fut consacrée à la visite incontournable du fameux Trophée d’Auguste construit en l’an 6 av JC en l’honneur de l’Empereur romain Octave Auguste, fils adoptif de Jules César, vainqueur de 45 tribus celto ligures ce qui lui permit de pacifier les Alpes (« Trophée des Alpes »). Cette fameuse Tour qui donna son nom à La Turbie fut construite avec les pierres blanches (« la colombine ») de la carrière romaine qui servirent aussi à la construction des maisons, forteresse du village et dallage de la Voie romaine.


Ce formidable ouvrage, miné en 1705 par Louis XIV (encore lui !!!) fut reconstruit au début du 20ème siècle grâce aux écrits de Pline l’Ancien et à la volonté du maire Casimir, des archis Formigé père et fils et au mécénat du milliardaire Edward Tuck. En résumé, superbe balade de 10km, 6h30 d’émerveillement et 258m d’ascension (+30m du trophée compris…)

Baïetas,


Texte de RICHARD et photos de VIVIANE






Posts à l'affiche
Posts Récents